Points d'intérêt touristique

Découvrez Montmachoux en parcourant les Sentiers des Croix.

Contexte

MONTMACHOUX a trois atouts touristiques :

- un environnement préservé au sein du Bocage Gâtinais, valloné et mêlant bois et terres agricoles,

- un village compact, doté d'un bâti ancien de bonne qualité,

- une église médiévale, inscrite au titre des Monuments historiques, bâtie sur une colline surplombant le village, beau point de vue sur le bourg et la campagne environnante.

 

 

 

Le sentier des croix

Le cadre où s'inscrit le village incite à la promenade : le "sentier des croix" permet de découvrir le patrimoine naturel et bâti de Montmachoux, grâce à deux circuits balisés en boucle à partir de l'église, de 1 km et 7 km.

Ce sentier est jalonné de plusieurs points remarquables, qui lui donnent son nom, situés à des intersections de chemins ornées de croix forgées érigées au milieu de bouquets d'arbres, dont la croix Saint Constant, en contrebas de l'église, inscrite à la liste des Monuments Historiques.

Télécharger

L'église Saint Martin

L'église Saint Martin de MONTMACHOUX est un édifice médiéval de structure assez simple, mais qui bénéficie d'une ampleur de construction, d'un environnement immédiat et d'un site remarquables. Elle rassemble un grand choeur et un clocher datés de la période XIe - XIIIe siècles, et une nef plus étroite désaxée par rapport au choeur. Sur le côté sud du choeur, une sacristie en briques a été élevée à la fin du XIXe siècle.

A l'exception de cette sacristie, toute l'église est construite en grès, avec la simplicité de décor et la solidité de ce matériau. A l'intérieur, l'église a pu conserver un bel aménagement de choeur de la fin du XVIIIe siècle, et un ensemble de bancs traditionnels très attachant.

L'église a été inscrite à la liste supplémentaire des Monuments Historiques en 1926. L'autel, le retable, la chaire à prêcher, les meubles du choeur et de la nef, ainsi qu'une statue et un tableau représentant Saint Martin sont également inscrits MH. Un grand Christ en croix, sculpté en bois au XIXe siècle, est classé MH.

L'église n'ayant pas bénéficié de travaux significatifs d'entretien depuis les années 1930, son état s'est progressivement dégradé. Une campagne de restauration a été engagée en 2014 : une première tranche, achevée en 2016, a été consacrée au choeur et à la sacristie ; une seconde tranche, réalisée sur la période 2020-2022, a permis la restauration de la nef et de l'ensemble du mobilier. La dernière étape, consacrée au clocher, devrait démarrer en 2025. 

Le cimetière

Le cimetière entoure l'église. Trois croix en ferronnerie sont inscrites à la liste supplémentaire des Monuments Historiques. Par les journées de novembre, battu par le vent d'ouest, le cimetière prend un visage romantique.

La mare du Bellanger

Le village, construit sur un monticule, a un passé de citernes car il n'existe pas de sources d'eau courante. Vers 1950, un ru "la Vallée Cochet" coulait encore de la fin de l'automne à la fin du printemps. Seule la mare du Bellanger subsiste, alimentée par l'eau de pluie collectée par la toiture de l'église.

Le puits des beaux pins

Ce puits communal, d'une profondeur d'une soixantaine de mètres, a été la principale ressource en eau potable du village jusqu'au début du XXème siècle.